Présentation

Le Centre Communal d’Action Sociale est régi par le Code d’Action Sociale et des Familles. C’est un service administratif public de proximité, ouvert à tous les Bazemontais.

Le conseil d’administration est composé à parité d’élus et non-élus, il est présidé de droit par le maire. Il dispose d’un budget autonome qui est subventionné par la commune.


mairie.bazemont@wanadoo.fr  ☎ 01 30 90 83 14  - mairie.bazemont@orange.fr

sandrine huser 06 87 22 87 06 


Président : Jean-Bernard HETZEL
Vice présidente : Sandrine HUSER 
Conseillers Municipaux :  Martine Delorenzi, Sandrine Huser, Martine Lemaire, Peggy Servais Mousty, Odile Robache.
Membres extérieurs : Chantal Berdin, Gaëlle Crespin, Martine Duval, Alexandra Lepercq, Chantal Salmon

Son rôle

Le Centre Communal d’Action Sociale intervient principalement dans 3 domaines :

  • L’aide sociale légale qui, de par la loi, est sa seule attribution obligatoire 
  • L’aide sociale facultative et l’action sociale, pour lesquelles il dispose d’une grande liberté d’intervention et met en œuvre la politique sociale déterminée par les élus locaux 
  • L’animation des activités sociales avec l'aide de la commission solidarité. 

Il propose une aide administrative pour les demandes de dossiers suivants :

  • APA 
  • Pass Navigo Améthyste
  • Carte d’invalidité, de priorité et/ou de stationnement
  • Téléassistance
  • Portage de repas à domicile
  • Allocation BAFA
  • RSA 

Qu’il s’agisse d’une simple information, d’un conseil ou d’un soutien, notre rôle est de vous aider à surmonter les difficultés que chacun peut un jour rencontrer.

Registre nominatif de veille sanitaire et sociale

Le CCAS est chargé de constituer le registre des personnes âgées vulnérables et handicapées de la commune afin de pouvoir informer et contacter celles-ci en cas de risques exceptionnels (canicule, grand froid, inondation, sanitaire etc.).


Ces informations sont recueillies, transmises et utilisées dans des conditions garantissant leur confidentialité et selon des modalités fixées par décret en Conseil d'Etat pris après avis de la Commission nationale de l'informatique et des libertés. Créé par Loi n°2004-626 du 30 juin 2004 - art. 1 JORF 1er juillet 2004


Pour vous inscrire ou inscrire un tiers* dans cette démarche, merci de bien vouloir télécharger ci-dessous le formulaire d’inscription où vous le procurer à l’accueil de la mairie.


Pour tout renseignement complémentaire veuillez contacter sandrine huser tel 06 87 22 87 07 


*Peut demander l’inscription au registre d’une personne concernée : la personne concernée elle-même, son représentant légal ou un tiers. La demande par un tiers s’effectue au cas par cas. La notion de tiers recouvre : les personnes physiques, telles un parent, un voisin, le médecin traitant ; ou les personnes morales, telles qu’un Centre d’Action Sociale, un service de soins à domicile, etc


Défibrillateur

Un défibrillateur cardiaque à usage du public est disponible cours de la mairie dans le hall d'entrée des logements communaux. ( batiment à droite de la salle du conseil municipal)
Renseignement à la mairie : 01 30 90 83 14


Quelle aide en attendre ?

Lorsque vous ouvrez l’appareil, vous trouvez  des plaques autocollantes (électrodes) adultes et enfants qui sont à appliquer comme indiqué sur l’appareil, du petit matériel permettant de faire une respiration artificielle et de bien coller les électrodes.

Le dispositif vous guide ensuite par une voix  pour vos actions : la qualité de votre massage cardiaque, la nécessité ou non de faire une défibrillation en appuyant sur un bouton spécifique, vous sont indiqués. 

Le principe :

Lors d’un malaise, 3 actions doivent être entreprises très rapidement et successivement pour augmenter les chances de survie :

  1. 1. Alerter : faire le 15, le 18 (ou le 112), ou donner l’alerte oralement s’il n’y  a pas accès à un téléphone, mettre en sécurité le blessé et le sauveteur. 
  2. 2. Réaliser un massage cardiaque externe (MCE) si on ne sent pas de battements cardiaques chez un sujet inconscient. Oxygéner par une ventilation artificielle après avoir désobstrué la bouche et les voies aériennes.
  3. 3. Défibriller s’il s’agit d’un trouble du rythme cardiaque le nécessitant. Les nouveaux défibrillateurs externes automatiques ou semi-automatiques peuvent faire ce diagnostic et donner l’ordre de défibriller (faire une choc électrique externe).

Comment optimiser nos actions ?

Bien évidemment le mieux est d’être entraîné à ce type de situation pour améliorer leur efficacité. Nous conseillons de vous rapprocher soit de la Croix Rouge de Maule soit du SDIS (pompiers) de Maule qui réalisent ces formations.

Inscription en ligne sur www.croix-rouge.fr section "je me forme" ou www.pompiers.fr section "prévention"